2 aiment 2 n'aiment pas
88 vues
Par l'écoute de différentes AG je constate différentes confusions dans les termes exprimés par les différents interlocuteurs ?
Pour Exemples :
- Leader est assimilé à Dirigeant
- Vote est assimilé à Démocratie
- Démocratie est assimilé à Majorité
- Politique est assimilé à Règles de vie communauté
- etc...
demandé 2-Mai-2016 par PALUCK (250 points)
reclassée 2-Mai-2016 par jhr | 88 vues

3 Réponses

1 j'aime 0 n'aiment pas
Votre poste en dit long sur nuit debout. Pourquoi créer un dictionnaire alors qu'il y a le Littré, le petit Robert, l'internet mondial ?
répondu 2-Mai-2016 par La vierge Marie (1,510 points)
et le Larousse...
Il existe toujours des Dictionnaires spécialisés par domaine afin de lever les confusions et ambiguïtés  linguistiques entre les termes ayant plusieurs significations/définitions et distinguer le sens commun du sens spécialisé ou opportun à tel ou tel contexte.

Pour exemple : République : Forme d'organisation politique dans laquelle les détenteurs du pouvoir l'exercent en vertu d'un mandat conféré par le corps social. (En ce sens « république » s'oppose à « monarchie », mais ne se confond pas avec « démocratie », dans l'hypothèse, par exemple, d'une restriction du suffrage.)

Il convient d'en déduire que tout mouvement visant à instaurer une "Démocratie" ne peut reposer sur une République (Oligarchie). Le symbole de la Place de République est inopportun.
0 aiment 0 n'aiment pas
Les mots ont souvent plusieurs sens. C'est pourquoi il est parfois utile de préciser de quoi on parle.

Par exemple, le mot "démocratie".

Si on ajoute "directe", on voit tout de suite que l'on parle d'une forme bien particulière.

Si on ajoute "représentative", aussi.

Dans une démocratie représentative, effectivement, les "leaders" sont aussi souvent les "dirigeants" et aussi les "gouvernants". Ce qui n'est pas identique : le dirigeant fixe la destination du bateau, le gouvernant manoeuvre le gouvernail pour atteindre cette destination.

Dans une démocratie "directe", sans élus donc, les leaders ne dirigent pas, ce sont des leader "d'opinion".

Dans une démocratie représentative, le vote sert principalement à désigner des élus. Ces élus ensuite ont la possibilité de voter en vertu d'un mandat pour lequel ils ont été élus. Par exemple les députés à l'assemblée, qui après avoir gagné l'élection, peuvent voter sur les lois présentée devant le parlement et le sénat.

Dans une démocratie directe, sans élus, ce sont les citoyens eux même qui votent. Comme il n'y a pas d'élus, chaque décision est soumise au vote. Ce qui fait beaucoup de vote. Si voter n'est pas pratique, s'il faut se déplacer, alors c'est couteux et ça ne marche que quand il n'y a pas beaucoup de décisions à prendre, à petite échelle donc. A grande échelle, quand il y a beaucoup de décision à prendre, il faut l'aide de l'informatique pour que les citoyens aient la possibilité de participer facilement et aussi la possibilité de se partager le travail de vote, d'égal à égal, chacun selon ses compétences. Cette forme informatisée s'appelle "démocratie directe liquide", à la mode depuis quelques années.

En démocratie, directe ou représentative, c'est la régle de la majorité qui s'applique. Avec différents types de majorités : simple, absolue, qualifiée, etc. Ca pose des problèmes de risque de "tyrannie de la majorité" qui sont réglés autant que possible par divers lois, dont certaines au niveau le plus élevé : la constitution.

La politique étant toujours l'art de faire cohabiter des aspirations pas toujours compatible, c'est nécessairement l'art d'établir des règles, explicites parfois, implicites parfois. Selon qui établit ces règles, le régime politique sera nommé différemment. En France, ce sont les élus qui fixent les règles. Ce qui n'est pas sans poser beaucoup de problème ces temps ci.
répondu 2-Mai-2016 par jhr (19,360 points)
0 aiment 0 n'aiment pas
La démocratie peut être dites vivante si la majorité du peuple a conscience d'une définition à la fois suffisamment similaire et à la fois variable pour être réelle, sinon nous n'aurons que de l'encre noire dans une typo à la mode dans un livre fermé. Cela n'interdit pas de faire un dico. J'imagine plus quels autres outils pédagogiques mériteraient de voir le jour.
répondu 7-Mai-2016 par Tony Nepos (2,100 points)
1,183 questions
1,932 réponses
3,088 commentaires
1,933 utilisateurs