2 aiment 5 n'aiment pas
277 vues
Je sais que la violence n'est pas "bonne" pour le mouvement "nuit debout" mais comme elle est présentée dans les médias elle ne semble due qu'aux vilains casseurs....... Je suis pour la non-violence, et je regrette qu'elle soit présente  dans les manifestations ,  mais c'est aux gouvernements de réfléchir sur sa cause.... il y a de quoi craquer en ce moment pour un nombre de personnes de plus en plus important, les différences entre salaires se creusent d'une manière inquiétante et dangereuse pour tous! Les revenus supérieurs à 3000, 5000, 10000, 15000 euros par mois en France sont nombreux, et je ne parle pas des autres bien plus élevés, tellement indécents !  le travail il y en a, quand on voit les conditions de travail dans quelque domaine que ce soit il y aurait besoin d'embaucher... Sans approcher de l'égalité des revenus (domaine du rêve à priori...) il pourrait y avoir des écarts bien plus respectueux des humains qui peuplent cette terre,  et des qualités de services bien plus nobles dans tous les secteurs, si on embauchait... bref la violence ne nait pas par hasard.......et les responsables de sa présence ne sont pas toujours ceux qu'on croit
demandé 2-Mai-2016 par miclo (140 points)
reclassée 2-Mai-2016 par jhr | 277 vues

3 Réponses

0 aiment 1 n'aime pas
Meilleure réponse
La "violence", c'est à dire le recours abusif à la force dont on dispose, n'arrive pas par hasard. Les origines doivent être étudiées afin de tarir à la source.

Quand trop de violence "rentrée" s'accumule, la pression monte, comme dans une cocotte minute, avec les résultats qu'on imagine sans peine.

Ceci pour la "violence" à l'état "naturel".

En politique, où tout est instrumentalisé, la violence est parfois instrumentalisée par certains pour arriver à des buts, généralement de façon opaque. Un moyen simple est de provoquer de la violence pour décrédibiliser ceux qu'on accuse ensuite d'avoir été les auteurs ou les instigateurs de cette violence. Le terrorisme est une autre forme de violence, destinée à fragiliser les garants de l'ordre, afin d'obtenir des avancées, du pouvoir.

A l'opposé de l'utilisation de la violence, la méthode "non violente" cherche à montrer que la violence est du coté de ceux qu'on combat, qu'on combat de façon non violente, et qui, eux, répliquent par l'usage abusif des forces dont ils disposent.
répondu 2-Mai-2016 par jhr (19,360 points)
sélectionné 2-Mai-2016 par jhr
2 aiment 1 n'aime pas
Regrettable, mais rien d'étonnant. Les gamins ont grandi avec la violence.
Pas que je sois d'un âge avancé, mais entre "chapi chapo" et les "pokemon", il y a un monde.
De mon temps, la violence et la mort n'étaient pas aussi banalisées dans les médias, jeu vidéo et etc.
Maintenant, même dans le JT on voit des morts ...
Il ne faut donc pas s'étonner que les jeunes utilisent la violence comme moyen d'expression... c'est ce mode d'expression qui leur a été enseigné.
Et je n'aimerai pas être flic. Moralement, qu'il doit être ardu d'être contre les citoyens que l'on est sensé protéger (même s'il est vrai, j'en conviens, que la police a plus tendance à sanctionner qu'à protéger depuis quelques temps...).

Cette violence est inutile, non réfléchie. Elle ne sert aucune cause. S'eut été sans doute plus efficace de former une chaîne humaine, non violente, assise à terre.
Des centaines de gens, liés entre eux, volontairement et courageusement non violents, devant des forces policières servant ce gouvernement qui ne respecte pas le peuple.
A la manière de Gandhi, des grèves de la faim, devant chaque habitation de débutés pour dénoncer leurs actes...
C'est bien plus courageux que de balancer des barres de fer!
répondu 2-Mai-2016 par Kenou (280 points)
Entièrement d'accord avec vous. la violence est une spirale sans fin. la référence à Gandhi me semble judicieuse mais qui parmi les participants de Nuit Debout est prêt comme lui à faire une grève de la faim ?
0 aiment 4 n'aiment pas
La réponse à votre question est très simple : les flics sont de droite, nuit debout est de gauche ; nuit debout n'aime pas les flics, les flics n'aiment pas les "gauchistes" ; résultat : violence.

La seconde question (pourquoi les médias présentent ainsi nuit debout?) appelle une réponse claire :  la violence fait de l'audience ; les médias aiment l'audience ; donc les médias montrent beaucoup la violence.

J'espère vous avoir éclairé sur le sujet (LOL).
répondu 2-Mai-2016 par La vierge Marie (1,510 points)
3,912 questions
1,944 réponses
3,090 commentaires
3,008 utilisateurs