19 aiment 5 n'aiment pas
1,310 vues
Un syndicat policier appelle à une manifestation le 18 mai place de la république contre la haine anti flic. Est-cen une provocation? En même temps le délégué syndical de la police accuse les ordres du gouvernement en disant" que tout est fait pour que les manifestations dégénèrent et décrédibilisent les mouvements". face à l'ambiguïté dde cette proposition, et sachant que 51% des policiers votent extrême droite, comment réagir intelligemment et éviter la violence. Sur la place, certains pensent qu il faut faire une contremanifestation a 10h pour que les policiers ne puissent plus accéder à la place, d'autres pensent qu'il faut simplement ignorer leur manifestation. Dans les deux cas, certains proposent d'écrire un communiqué de presses nuit debout, intelligible, qui expliquerait pourquoi nous  sommes contre la manifestation des policiers et de la violence qu'elle pourrait causer, sachant qu'il peut aussi y avoir de la violence de notre côté, ne nous le cachons pas, et qui decredibiliseraitles deux manifestations. Qu'en pensez vous?
demandé 7-Mai-2016 dans #Votation Test par Laetido (370 points)
reclassée 8-Mai-2016 par Laetido | 1,310 vues
Je suis pour la convergence des luttes, bien sûr, il faut entendre ces braves messieurs s'ils sont au bord du Burn Out! Seulement attention, quelles sont leurs revendications exactement? Certains d'entre eux se sentent victimes d'une mauvaise image, il faut aussi qu'ils reconnaissent que certains de leurs collègues, sont violents et qu'il y a eu des débordements qui auraient pu être gérés autrement.
Il faudrait une coordination qui rencontre les représentants des syndicats qu'il y ait une discussion claire, pourquoi pas une interview à TV Debout, oui rencontrons nous les uns les autres et convergeons vers l'humain! Mais restons vigilants car nous faisons peur à l'ordre établi...
je suis tout à fait d'accord avec cette suggestion d'ouvrir le dialogue directement avec les policiers, leurs représentants. Tous les syndicats policiers ne sont pas d'extrème droite.

11 Réponses

12 aiment 1 n'aime pas
Restons cohérents. S'il s'agit de promouvoir une convergence des luttes alors il faut chercher les fameux points de convergence.

En l'occurence, ce syndicat dénonce des manoeuvres politiciennes.

Ces manoeuvre, c'est le système représentatif qui les rend nécessaire à ceux qui cherchent à tout prix à gagner des élections, dans le cadre donc d'une compétition, électorale.

Changeons le cadre, sortons du système électif, passons à une démocratie directe. Voilà qui est peut-être un point de convergence avec ce syndicat policier ? Ca vaut le coup de les interroger.
répondu 7-Mai-2016 par jhr (19,360 points)
5 aiment 0 n'aiment pas
Nous sommes tous victimes des mêmes acteurs du gouvernement.
Trop facile de dire que c'est la police qui est violente alors qu'elle est conditionnée à obéir et manipulée.
Comment tout bascule en 4 phases.
1ere phase : Laisser par les ordres reçus s'engouffrer dans les cortèges les casseurs repéré avant même leur arrivée dans les manifestations.
2eme phase : Empêcher les manifestants de suivre le cours de leur marche
3ème phase : Les casseurs présents + l'obstruction génèrent les premières tensions par les cris "Tout le monde déteste la police", "Paris, soulèves-toi".
4ème phase : la confrontation entre jet de pierre, flashball, feu d'artifice, lacrymogène...
Alors qui tient les rênes de tout ça ? Ensemble, mobilisons nous pour cette police qui subit des ordres qui les discrédites comme nous subissons les casseurs.
C'est une chance pour nous de pouvoir montrer qu'on vaut plus que notre gouvernement et qu'il a plus à apprendre de nous que nous avons à attendre de lui et que nous ne sommes pas "sans cerveaux"
répondu 8-Mai-2016 par Manudu95 (2,150 points)
6 aiment 2 n'aiment pas
Organiser un service d'ordre pour surveiller les policiers et les protéger ; demandons leur d'ouvrir leur sac à dos s'ils sont trop barbus, trop jeunes, trop bronzés, ou trop quelque chose d'autre. Stationnons donc nos véhicules (vélos, scooter, motos, voitures) dans les voies de bus à proximité de nos groupes. Organisons la protection de la manif de la police, en suivant leur cortège s'il se déplace. Bref, devenons, le temps du 18 mai,la police de la police
répondu 7-Mai-2016 par Dodeline (260 points)
2 aiment 0 n'aiment pas
Plusieurs attitudes sont possibles, certaines complémentaires d'autres incompatibles : chaque lieu aura à trancher, selon historique.
En zone rurale, les forces de l'ordre sont souvent + proches des gens : nous n'avons pas les mêmes relations qu'en ville.
Globalement, plusieurs pistes :
- continuer à faire douter les forces répressives : insister sur le rôle que le pouvoir les force à avoir vis à vis d'un mouvement social légitime (les terroristes de 1940 sont aujourd'hui honorés).  C'est une brèche qu'il faut entretenir, tant dans l'opinion publique qu'en sapant le moral des troupes
- manifester le 18mai, soit ailleurs (autre discours) soit au milieu d'eux (plus délicat) pour brouiller leur discours et casser la réaction
- avoir, pour ce jour là, une revendication simple, universelle : INTERDICTION DE L'USAGE DES BALLES EN CAOUTCHOUC.  On peut guérir d'une quinte de toux, d'un coup de matraque, mais pas de la perte d'un oeil
.
répondu 8-Mai-2016 par esprit libre (870 points)
Ne pas manifester bétement serait plus sur
1 j'aime 0 n'aiment pas
Bonsoir,

Plusieurs sujets sont déjà ouverts à propos de cette manifestation :

http://questions.nuitdebout.fr/index.php?qa=1754&qa_1=manif-alliance-mai-tenter-dialogue-sur-place-avec-la-police
http://questions.nuitdebout.fr/index.php?qa=1833&qa_1=faudrait-pas-accueillir-manif-policiere-dalliance-le-18-mai

Je pense que les gens sur place doivent faire entendre un contre-discours à cette manifestation. Après, c'est à l'assemblée sur place de trancher sur les méthodes.
répondu 7-Mai-2016 par Silence (6,080 points)
1 j'aime 0 n'aiment pas
Les indignés à La Défense avaient eu des actions du style chanter "On veut des bisous" face aux CRS avec la Brigade Activiste des Clowns.
Pourquoi pas, une action misant sur le second degré et l'humour (par exemple le T-Sirt "I love Bernard" dans Merci Patron). On peut tous venir avec des masques de Bernard Cazeneuve...
répondu 8-Mai-2016 par DansLesEtoiles (320 points)
Oui Philippe Katherine président !
1 j'aime 0 n'aiment pas
Je pense que c'est une occasion unique d'établir un dialogue avec eux. Je suis loin d'être fan mais ils sont une force en présence avec laquelle il faut compter. De manière individuelle, je pensais tout simplement aller à leur "manif" pour parler avec eux, comme je l'ai fait à celle de la FNSEA... mais au-delà des conversations individuelles, une prise de contact avec des représentants pourrait être plus fructueuse.
Avec ces gens, d'extrême droite ou non, et comme avec le reste de la population non impliquée, je pense qu'il est important de montrer une image la plus éloignée possible des dreadlocks, 8.6 et autres attributs perçus comme discréditant... pour moi c'est pas ça Nuit Debout... c'est des gens de tout âge, couleur et horizons qui se rassemblent pour échanger... et c'est ça qu'il faut promouvoir en ayant une prise de contact sans provocation... c'est sûr que si c'est un punk à chien à 3gr qui va leur parler, ça sera pas très constructif :)
répondu 9-Mai-2016 par Vivalist (190 points)
1 j'aime 0 n'aiment pas
Bonjour à vous, j'espère que vous allez bien, en fait les "forces de l'ordre" ont un peu le cul entre deux chaises dans le cas d'un mouvement comme Nuit Debout, d'une part leur humanité (qu'il est dur de troquer) et d'autre part en signant dans ces services ils se sont engagés à obéir aux ordres et l'histoire démontre qu'ils ont très bien fait leurs basses besognes: déblocage des usines par la force et les armes, répression des manifs et à l'encontre des individus qui ne sont pas la norme et leur normes (ils peuvent se permettre d'être subjectifs pratiquement quand ils veulent grâce à leur assermentation), alors que veulent-ils, être aimés et respectés? Difficile, ils sont enchaînés au pouvoir qui lui-même n'est pas garant des intérêts du peuple! Donc à eux d'entendre raison et à se poser des questions sur leur raison d'être, leur travail, leur rôle dans l'histoire et au quotidien ainsi que celui de leur libre arbitre (réduit pratiquement à néant) et leur propre liberté individuelle.
Dans le contexte présent, il faut reconnaître que la casse qui s'est produit dessert les objectifs et les raisons d'être du mouvement en donnant une image biaisée de ND et il y a un travail à faire à ce niveau-là (si ce n'est pas le fait de casseurs professionnels...).
Je pense qu'il est possible malgré tout de rallier à ND toutes les composantes de la société, même les patrons (!), alors on peut toujours rêver avec la police, après tout nous agissons pour le bonheur commun et une société harmonieuse pour tous dans laquelle la police, l'armée, les prisons, etc..., tout ce qui tue et rabaisse la vie n'auront plus de raison d'être.
Merci de votre attention, bon courage et portez-vous bien!
répondu 9-Mai-2016 par Sh (8,350 points)
edité 13-Mai-2016 par Sh
C'est beau l'utopisme et de réver au monde deBisounours
1 j'aime 0 n'aiment pas
justement exclure, parceque ils sont soi disant 51% d'extréme droite, c'est faire le jeu de la non convergence. C'est également considéré que l'homme, au sens large, est bête. Non, l'homme est bon, Il faut s'attaquer à la cause et pas à la conséquence ( je vote FN).

Le dialogue, la rencontre et l'humanisation des rapports entre personne, sont la meilleure arme de décloisement des univers dans lequels chacun est cantonné.

A ce titre, il fait accueillir TOUT le monde dans le débat d'idée. Et surtout ceux avec qui on n'est pas d'accord, pour les convaincres, ou les ridiculiser ( plus civilisé que la guillotine) comme l'autre Immortel qui ne mérite que cela.
répondu 11-Mai-2016 par Yan (380 points)
0 aiment 0 n'aiment pas
Pour ma part je crois que les policiers qui veulent manifester sont dans une vraie souffrance. Ils sont très nombreux à se sentir en contradiction avec les ordres qu’ils reçoivent (beaucoup de suicide chez les flics). De plus c’est compliqué pour eux de manifester. Alors je ne crois pas que ce soit le moment de se fouttre de leur gueule en faisant la « police de la police ».

Au contraire il vaut mieux se montrer solidaire de leur lutte. Si j'ai bien compris ils souhaitent plutôt nous protéger que nous taper dessus, ce qui devrait être leur rôle normalement. Mais pour cela il faudrait discuter avec les organisateurs de cette manif de flics AVANT ladite manif.
répondu 13-Mai-2016 par sept (1,760 points)
0 aiment 0 n'aiment pas
Ils ont raisons de manifester, peu de casseurs sont arrétés et s'il sont pris les peines sont légéres, les policiers français sont trés mesurés dans leurs ripostes mais, si celà continue certains pourraient déraper comme aux états-unis
répondu 18-Oct-2016 par nikita
3,912 questions
1,944 réponses
3,090 commentaires
3,008 utilisateurs