33 aiment 14 n'aiment pas
191 vues
Boycott des supermarchés

Alternatives : petits commerces, marchés (pour alimentation : producteurs locaux, pour vêtements :seconde main), vente directe, circuits courts, récup, etc..
fermée avec la mention: Hello : this #NOlist alpha version environment has been updated: please find the current platform here: http://nolist.org [all the content has been included]
demandé 16-Mai-2016 dans TheNoList par KRB (340 points)
fermés 22-Mai-2016 par nicolasGD | 191 vues
Je pense que c'est un peu trop global de mettre tout les supermarchés dans le meme sac.
Le modèle du supermarché, c'est plonger le consommateur dans un mon artificiel de produits ultra-transformés qui l'éloigne de la réalité du produit, c'est donc le rendre irresponsable vis-à-vis de soin acte de consommation, c'est un intérmédiaire économique qui n'est pas nécessaire aujourd'hui quand on peut acheter directement à un producteur dans un marché via une AMAP ou une ruche, c'est proposer un choix colossal au consommateur et donc le gâchis que cela représente avec les invendus.
Il ne faut pas avoir peut d'être « un peu trop global » rapport aux supermarchés. Je ne pense pas que la question soit de boycotter l'épicerie de quartier, mais bien les grandes surfaces, et c'est un moyen plus qu'efficace pour parvenir à faire changer les choses. Je m'explique :
Ce sont elles qui distribuent les produits que l'on appelle à boycotter (des produits empoisonnés par les pesticides qu'ils contiennent, bref, de la nourriture toxique, aux vêtements fabriqués par des enfants, etc...). De mon humble avis, cela est une raison amplement suffisante pour ce boycotte. En arrêtant de nourrir cette économie, nous serions déjà beaucoup plus crédibles quant à notre volonté de changer les choses.
« Etre contre » les supermarchés est un peu simpliste, je dirais que les boycotter c'est « permettre le développement de l'économie locale directe, des amap, les lieux où l'on peut rencontrer et échanger avec les gens qui vivent à côté de vous, comme le marché hebdomadaire du quartier », bref, un bon moyen de faire évoluer les choses dans le bon sens.

3 Réponses

0 aiment 0 n'aiment pas
Il ne faut pas avoir peut d'être « un peu trop global » rapport aux supermarchés. Je ne pense pas que la question soit de boycotter l'épicerie de quartier, mais bien les grandes surfaces, et c'est un moyen plus qu'efficace pour parvenir à faire changer les choses. Je m'explique :
Ce sont elles qui distribuent les produits que l'on appelle à boycotter (des produits empoisonnés par les pesticides qu'ils contiennent, bref, de la nourriture toxique, aux vêtements fabriqués par des enfants, etc...). De mon humble avis, cela est une raison amplement suffisante pour ce boycotte. En arrêtant de nourrir cette économie, nous serions déjà beaucoup plus crédible quand à notre volonté de changer les choses.
« Etre contre » les supermarchés est un peu simpliste, je dirais que les boycotter c'est « permettre le développement de l'économie locale directe, des amap, les lieux où l'on peut rencontrer et échanger avec les gens qui vivent à côté de vous, comme le marché hebdomadaire du quartier », bref, un bon moyen de faire évoluer les choses dans le bon sens.
répondu 17-Mai-2016 par RemiP (210 points)
edité 17-Mai-2016 par RemiP
0 aiment 0 n'aiment pas
Quand je rentre dans un grand magasin, une grande filiale , je m'imagine souvent rentrer chez Goliath.

Je me dis merde, est ce que je pourrai pas faire vivre le petit commerçant en achetant tel ou tel truc chez un David ?

La bouffe est pour moi la 2e chose qui me coûte le plus cher ( et j'ai peu d'argent) alors oui j'achète pas mal dans les grandes surfaces car ils sont très compétitif ( j'entends des 'ouhhh' ). Quand je vais dans le magasin bio à coté de chez moi je grince un peu des dents quand je vois les prix, malgré quelques produits attractifs comme fruits,légumes, céréales, oeufs soit les 3/4 ou 2/3 de ce que j'achète ( et puis y a plein d'autres produits qu'on ne trouve pas dans les grandes surfaces et attention aux faux bio cosmétiques par exemple)..

Un peu plus local, un peu moins global, petit à petit l'oiseau fait son nid...
répondu 18-Mai-2016 par jakfry (1,450 points)
edité 18-Mai-2016 par jakfry
0 aiment 0 n'aiment pas

Avec vous  ! Je ne leur fais plus confiance en raison d'un principe simple. Tout ce qui est produit à échelle industrielle est par essence conçu pour se conserver dans le temps et être vendu à la plus grande quantité possible pour maximiser  le profit ! bonne journée !

répondu 19-Mai-2016 par provillois (2,580 points)
681 questions
1,928 réponses
3,083 commentaires
1,450 utilisateurs