2 aiment 1 n'aime pas
70 vues
Il y a un espoir qui se dégage de cette période difficile. Nous observons l'actualité avec une certaine curiosité. Un autre regard sur la démocratie. Pouvons-nous espérer autre chose ? Rendons-nous compte que, pendant que nous participons à Nuit debout, les partis politiques continuent à se déchirer sur la ligne à engager, tous paralysés ! La querelle des partis, une histoire sans fin. Et dans la tourmente ? Face aux incertitudes ? Un mouvement se fait... Nuit debout.

Comment nourrir ce feu ?

La grande question n'est pas de savoir : que faire ? Mais le ferons-nous tous ensemble ? Allons-nous préserver la diversité ? Désirons-nous qu'un seul chef de parti décide de qui a droit à la parole ou non ? Ou préférons-nous prendre la parole les uns après les autres, en toute légitimité ?

Voulons-nous d'autre chose ?

Oui mais...

Il y a par-ci par-là des obstacles qui grondent et entravent le dialogue... C'est comme des peurs qui nous habitent. Saurons-nous les surmonter ? Allons-nous réagir ? et continuer à faire vivre la démocratie dans les espaces publics...

La question est lancée !
demandé 25-Mai-2016 par Alan Tréard (1,010 points) | 70 vues

1 Réponse

2 aiment 0 n'aiment pas
c'est qui le "Nous"? le "tous ensemble"?

- s'il s'agit des Nuits debout, je crois qu'on peut arriver à construire autre chose. nous le faisons déjà et malgré des difficultés, des réticences, des divergences... certaines idées font leur chemin, certains changements de comportements aussi... on continue nos luttes, on y croit, c'est notre motivation.

- s'il s'agit de nous tous, la population dans son ensemble, on est loin de changer quoi que ce soit car nous restons minoritaires et la population ne porte pas bcp d'intérêt au mouvement

restons mobilisés et bon courage à tous
répondu 25-Mai-2016 par Sam (1,400 points)
Effectivement, tu poses une question intéressante : Qui est ce nous ?
Chacun et chacune s'y retrouve ou non, ce n'est pas neutre.
D'abord, je pense à tous les citoyens qui ne militent pas dans un parti politique, et qui sont nombreux. Ensuite, je pense à ceux qui connaissent mal Nuit debout, et qui peuvent s'y sensibiliser. Et enfin, je pense à ceux qui défendent Nuit debout, corps et âme, et qui ne comptent pas s'arrêter là.
J'ai conscience qu'il existe une vraie diversité dans ce Nous, je ne la fuis pas.
Nuit debout est toujours actif. Ce mouvement est créé et il va durer dans le temps par son imprégnation dans  les esprits et les cœurs. Il est né d'une revendication générale locale et globale.
Le mouvement ne s’arrêtera pas, il sera à chaque que fois qu'il le faudra , actif et acteur des revendications de citoyens de bases...Un mouvement qui naît de et dans  la rue ne peut , ne pourra pas s'éteindre, les gens qui le portent et donc nous tous qui y participons doivent rester en alerte sur les faits et les actes des classes dominantes et des élites qui gouvernent (les mêmes..).
Même en vacances et repos - bien mérité - nous serons tous en alerte.
C'est maintenant que tout commence... pour le peuple et les peuples.
bonnes vacances
1,183 questions
1,932 réponses
3,088 commentaires
1,933 utilisateurs