2 aiment 0 n'aiment pas
204 vues
Quelle est votre vision d'un outil d'e-démocratie ? A quel impératif doit-il répondre ? Comment garantir la qualité de sa production collective ? Qu'il soit un outil réellement horizontal ?
demandé 21-Jun-2016 dans E-democratie pour ND par Pierre Lalu (9,060 points)
edité 23-Jun-2016 par Pierre Lalu | 204 vues
Je trouve que cette question est trop large. Elle mériterait d'être scindée en 3 questions, les deux premiers items pouvant restant associés.
Proposition ?
Je pense que ta question en englobe 3 qui devraient être introduites séparément : la question de la vision globale, la question de la qualité de la production, la question de l'horizontalité. Pour ma part, je vais introduire une question qui rejoint le premier point et qui posera comme objectif global de permettre un dialogue démocratique fort.

8 Réponses

1 j'aime 0 n'aiment pas

Bonjour,

"Qu'il soit un outil réellement horizontal ?" Il me semble que pour cela il est nécessaire :
- que chacun puisse s'exprimer quelque soit son point de vue,
- que chacun puisse proposer d'autres idées à partir de celles émises par les autres,
- que les personnes ne soient jamais étiquetées d'un parti quelconque afin que chacun proposer son point de vue sans peur d'être exclu de "son" groupe, afin que chacun puisse lire les différentes propositions sans apriori et afin sans qu'une partie de la population ne puisse en arriver un jour prendre le pouvoir sur les autres parties.

Merci et bon courage !

répondu 23-Jun-2016 par anonyme
1 j'aime 0 n'aiment pas
Première règles importantes à mon sens, le code doit être libre et distribué (P2P) car autorité centrale = censure et modification des résultats possible.

Pour le débat:
- Doit pouvoir intervenir anonymement dans un débat
- Un système de upvote / downvote sur les idées doit permettre de faire remonter en haut les plus intéressantes (façon Reddit)
- Les informations données sur le sujet doivent être sourcées

Pour le vote:
- Les résultats doivent être consultables et vérifiables par tout le monde
- Anonymat du vote
- Vérification d'identité, on ne doit pas pouvoir d'inscrire et / ou voter plusieurs fois
répondu 23-Jun-2016 par Benjamin
1 j'aime 0 n'aiment pas

API pour voter.

Dans l'avenir, les citoyens, privés d'élus, devront ensemble décider quotidiennement d'un grand nombre de choses. C'est la démocratie directe.

Cette masse de travail démocratique n'est digérable qu'à condition d'organiser un partage efficace du travail. Sans cela, la participation chute et seuls les plus motivés participent, au risque donc de voir des décisions s'imposant à la majorité certes mais avec une faible participation, d'où une légitimité insuffisante.

Le partage efficace du travail démocratique consiste à doter chacun de possibilités pour participer sans grand effort dans bien des cas : en faisant confiance à d'autres, de façon totalement automatisée dans certains cas.

Le moyen le plus généraliste pour rendre possible toutes les formes de coopération est simple : utiliser un logiciel qui pourra dans certains cas voter à ma place selon mes instructions.

Pour que de tels logiciels puissent exister, il faut qu'ils puissent voter au nom du citoyen. Cela réclame donc que chaque occasion de voter, chaque scrutin, s'effectue sur une plateforme de vote dotée d'une API autorisant de tels votes.

D'un point de vue "informatique" cela réclame deux API : 1/ obtenir un "jeton" en authentifiant celui qui le demande 2/ utiliser ce "jeton" pour voter. Ces deux phases n'ont besoin d'être distinctes que dans le cas de votes secrets, dans le cas de votes publiques, s'authentifier et voter peuvent s'effectuer d'un seul geste.

répondu 23-Jun-2016 par jhr (19,360 points)
1 j'aime 0 n'aiment pas

Rassembler les acteurs de l'e-démocratie

Créons (ou rejoignons) une communauté qui rassemble les acteurs du monde numérique et politique  afin de créer un outil globalensemble.

Il existe déjà de nombreux outils. Nous sommes des milliers de développeurs/acteurs désireux de changer le monde, alors rassemblons nous pour développer/divulguer les outils universels de la démocratie électronique.

répondu 24-Jun-2016 par anonyme
0 aiment 0 n'aiment pas
UN OUTIL COLLABORATIF DE CREATION DE SYSTEME(S) POLITIQUE(S) ET ECONOMIQUE(S) ALTERNATIF(S)

Les outils de vote sont bien développés, quid des scénarios qui permettent la création collaboratives de ces idées ? Quid de la relation entre les idées et leur besoin d'expertise ? Doit on fournir la possibilité de produire collectivement des codes civils rigoureux dans leur écritures ? Plusieurs projets de société existent, il faut qu'un outil fassent émerger les différences, pas qu'il produise un seul contenu/projet qui recevra des contributions tiède par consensus d'idées et approches contradictoires
répondu 23-Jun-2016 par Pierre Lalu (9,060 points)
0 aiment 0 n'aiment pas
CONSTRUCTION COLLABORATIVE PAR AFFINITE ET NON PAR OPPOSITION.

Quand une idée est lancée, souvent des personnes opposées radicalement par la nature de leur vision politique, vont ralentir le processus créatif et arriver à un processus tiède. Il est mieux de rapprocher les contributeurs par leur affinité idéologique pour que leur projet soit cohérent. La "compétition" se fera alors par la nature des projets produits, mais chaque personne et groupes de gens auront eu l'opportunité d'approfondir leur projet sans être freinés par des contradicteurs qui ne partagent pas leur vision, mais par des contradictions constructives.
répondu 23-Jun-2016 par Pierre Lalu (9,060 points)
0 aiment 0 n'aiment pas
NOTION D'EXPERTISE

Expertise ne signifie pas forcément technocratie. Il faut trouver un moyen que l'expertise nourrisse les contributions par sa rigueur, sans qu'elle soit un prérequis de la contribution de ces dernières. Bcp de projets d'edemocratie se retrouvent souvent avec des contributions d'une qualité médiocre car peut documentées, peu réalistes etc...
répondu 23-Jun-2016 par Pierre Lalu (9,060 points)
0 aiment 0 n'aiment pas

Si on prend la question d’un peu haut, il me semble que l’objectif global est de permettre un dialogue démocratique fort. Un tel dialogue constitue en effet une véritable « praxis instituante » qui amène les participants à un état de citoyenneté active et qui fonde la qualité de leur production et la légitimité de leurs décisions. Je poserai donc dans un autre post, et d’une façon plus argumentée, la question du contenu d’un tel dialogue démocratique fort et de sa traduction en terme de fonctionnalités.

répondu 23-Jun-2016 par Olivier B. (230 points)
681 questions
1,929 réponses
3,084 commentaires
1,450 utilisateurs