10 aiment 4 n'aiment pas
91 vues
Pourquoi ne pas employer une plateforme telle que questions.nuitdebout.fr afin justement d'écrire une telle constitution de manière collaborative ?
On pourrait se fixer une date limite d'écriture, partager sur les réseaux sociaux, et faire une pétition pour que cette constitution soit soumise, non ?
demandé 30-Avr-2016 par strelok (1,000 points)
reclassée 30-Avr-2016 par strelok | 91 vues
Les pouvoirs publics devraient soutenir une telle initiative, c'est leur rôle le plus absolu.
J'ai par exemple proposé ce projet à la banque publique d'investissement et je me suis vu me rire au nez.
Pourtant il s'agit bien d'une réelle innovation tant politique soit elle !

3 Réponses

2 aiment 0 n'aiment pas
La question aborde deux points distincts :
1. l'outil
2. la démarche

Pour plus de clarté, je vais y répondre séparément.

1. Je ne pense pas que questions.nuitdebout.fr soit le plus adapté pour ce genre d'exercices. Je vous invite à regarder par exemple GetOpinionated qui lui permet de rédiger un document de manière collaborative : http://opinion.pirateparty.be/

2. cette question est plus complexe et est déjà abordée dans d'autres questions ici (note au modérateur : à quand une modération des questions avec fusion des doublons ?)

Pour faire court disons qu'il y a deux grands problèmes à traiter :

 * comment écrire une nouvelle constitution (par qui, quand, comment...) => c'est sur quoi travaille la Nouvelle Assemblée Constituante : https://www.facebook.com/nouvelleassembleeconstituante/
Je vous invite à vous rapprocher de ce comité pour y contribuer au débat.

 * comment la faire adopter : cette question fait débat entre ceux qui voudraient participer aux élections pour faire élire un candidat pro-VIe, ceux qui veulent simplement faire pression sur les élus et ceux qui prônent carrément une révolution, mais on est tous d'accord sur le fait qu'il faut de toute façon commencer par convaincre une majorité de Français.
répondu 4-Mai-2016 par Grognard (6,630 points)
0 aiment 1 n'aime pas
Le problème technique que représente l'écriture collaborative d'un texte aussi essentiel qu'une constitution par un grand nombre potentiel de personnes est un véritable défi.

Aucune solution n'existe. Aucun exemple n'existe. Tout ce qui existe n'a été fait qu'à de toutes petites échelles comparée à celle dont on parle s'agissant d'un pays de 66 millions d'habitants.

Cependant, ce n'est probablement pas une raison pour ne rien faire. La première étape c'est effectivement d'obtenir du gouvernement que des citoyens disposent d'un moyen pour modifier la loi, y compris donc la constitution.

Ce moyen, c'est le référendum d'initiative populaire. Hélas inexistant en France.
répondu 30-Avr-2016 par jhr (19,360 points)
Le référendum d'initiative populaire est inexistant, mais créer un mouvement qui porte le projet d'une constitution qui a été écrite par les citoyens, appuyé par des pétitions, est possible. Rassembler autour de cette initiative suffisamment de personnes peut créer une prise de conscience collective et l'intérêt des médias. A l'inverse, attendre que l'élite nous donne généreusement le référendum d'initiative populaire est utopique.
Et à mon sens, une plateforme informatique telle que questions.nuitdebout.fr peut être adaptée pour ce but : les propositions sur lesquelles on peut voter sont déjà là (la commission constitution peut soumettre les points dont elle a débattue), de nouvelles propositions peuvent fuser, il manque essentiellement un groupe de personnes qui s'occupe des propositions et mette à jour un "texte officiel". D'ailleurs, votre réponse met totalement de côté cette suggestion: pourquoi ? Je ne dis pas que ça ferait des miracles, mais ça vaut le coup d'essayer, non ?
0 aiment 1 n'aime pas
Tout le monde recherche sur ce thème. Une constitution c'est complexes, il faut des compétences juridiques, il faut bien avoir conscience de l'impact sur tous les secteurs, les fragments de populations, donc il faut, au lieu de consulter tout le monde, le faire avec le concours de tous et avec l'appuis de gens doctes. Le principe d'une date limite montre bien que vous vous souciez plus d'avoir un produit revendicatif au plus vite, que le resultat d'un effort rigoureux collectif. Je n'ai pas peur d'attendre 5 à 10 ans pour une constitution. Créons surtout aujourd'hui les conditions d'échanges, d'organisation et les outils pour permettre à toute cette intelligence collective de créer une alternative ambitieuse. Si ambitieuse, le processus doit être rigoureux, et le temps n'est pas une variable importante
répondu 30-Avr-2016 par Pierre Lalu (9,060 points)
Je parle juste de date limite car je suis peut-être un peu pessimiste. Selon moi, en septembre le mouvement NuitDebout aura subi les vacances d'été et en 2017 il y aura peut-être un gouvernement plus répressif vis-à-vis de ce genre d'initiative... Mais peut-être suis-je pessimiste et en admettant que dans 5 ou 10 ans les conditions pour une prise de conscience de collective s'améliorent alors je suis parfaitement d'accord avec vous.
Disons que nuitdebout peut disparaitre sous cette forme, tout comme ont disparu les indignés et occupy. Mais je pense que rien ne disparait. Pour moi ND est simplement un ricochet de ce type d'événements cités ci-avant. Idéalement ca ne sert à rien d'occuper les places ad vitam eternam, mais pourquoi pas de transformer cela en réseau de petits comités de quartier qui se réunissent sur les places plus rarement et sur le web. Transformer ce mouvement pour le temps long, c'est un peu ce qui devrait être notre obsession, mais personne ne semble tellement s'affairer à cette tâche pour l'instant. Peut être cela viendra naturellement, déjà des réseaux se constituent, je suis confiant qu'ils puissent encore se solidifier.
681 questions
1,931 réponses
3,087 commentaires
1,452 utilisateurs